Mon nouveau parcours spirituel

Il existe un lieu où tout ce qui se crée devient lumière.




Je me suis levé un matin et tout ce qui m’entourait n’avait plus le même éclat. Un peu comme si j’étais dans un ailleurs plus sombre et que je ne retrouvais plus ma maison. C’est à partir de ce moment que j’ai compris que je devais tout arrêter. Il fallait que je délaisse mes bagages que je trainais depuis trop longtemps, il fallait que je me départisse des titres que je m’avais donné depuis toutes ces années. Je devais redécouvrir Karine sans tout ce qui le précédait et me suivait partout.


Cela aura pris du temps avant d’y arriver. Mais une fois que je l’ai fait je ne pouvais plus retourner en arrière. C’était en mars 2017. Trois ans et demi on passé, un déménagement et un bébé plus tard, je suis une autre Karine. En fait je suis la vraie Karine. Ma véritable essence. Ce pourquoi que je suis né. La raison de mon incarnation terrestre. J’ai parcouru un long cheminement. Je suis tombé à plusieurs reprises. Et si j’ai su que je devais retrouver l’étincelle en mon âme, c’est suite au décès de mon père. Je m’étais enfouie la tête dans le travail pour ne pas penser, ne pas avoir mal, ne pas souffrir. Pourtant, j’ai vite compris que pour surmonter ce deuil, je devais avoir mal, je devais pleurer, je devais passer par toutes les étapes pour accepter son départ. Et même si on ne guérit jamais totalement d’un décès, je savais aussi que là où j’allais mon père veillait. À partir du moment où dans ce cheminement complexe que je parcourais j’ai compris que je ne le reverrais plus jamais en humain mais plutôt en lumière, j’avais fait un pas.

Oui j’ai un nouveau parcours spirituel. Différent de l’ancien c’est certain et c’est mieux ainsi.




Je fais énormément plus de place à Karine l’humaine et je trouve l’équilibre avec la Karine spirituel. Mais pour moi c’est un tout. Je continue à parler aux anges, je continue à ressentir l'énergie de la lune, je continue à percevoir les vibrations de la terre, mais je n'en parle plus autant qu'avant... Mon cœur et mon âme se sentent bien (et à la maison) quand j’ai les deux mains dans la terre et que je fais mon jardin, quand je marche dans le bois et que je me connecte aux arbres, pour moi c’est cela mon nouveau parcours spirituel, il est fait des petites choses simples de la vie et pour la première fois depuis mille ans j’ai la sensation d’être vraiment à ma place. Je ressens cet amour pur du divin quand je pose mon regard dans les yeux de mon fils, je reçois tant d’inspiration quand j’écris mon nouveau livre. Mon nouveau parcours spirituel, c'est mon oasis de paix... c’est un peu (beaucoup) différent d’avant. J’ai surtout envie de continuer à explorer cette route où j’ai l’impression de me relier davantage à la Terre-Mère et à retourner à la source; la campagne. J’ai toujours aimé y aller, maintenant je veux y vivre. Et je vais le faire.


Quand j’ai débuté ma nouvelle route au printemps 2017, j’ai commencé le tai chi et cela m’a aidé à retrouver l’enracinement. De même que de laisser plus de place à ma créativité avec l’aquarelle.


Je ne médite plus de la même manière, et c’est ce qui m’aide à reprendre contact plus rapidement avec mon âme. Je n’ai plus besoin de m’asseoir en silence pendant une heure pour « entendre » et pour percevoir les énergies. Et honnêtement mes journées sont tellement occupées avec mon fils de 13 mois que je n’ai plus autant le temps de méditer comme avant. Et c’est pour cela que le fait d’avoir adopté une autre manière de me

connecter à mon âme avant sa naissance à été une bonne chose.

Je crois que ce chemin qui est maintenant mien est celui que je désirais depuis toujours. J’ai aimé mon ancienne route celle où la spiritualité prenait presque toute la place dans ma vie mais je crois qu’avec tout ce que j’ai accompli, et je le dis en toute humilité, je pense que je suis là où je devais être. J’ai fait un long cheminement, beaucoup de travail intérieur et j’ai besoin de me poser pour retrouver une vie où je ne suis plus à l'avant plan, une vie de maman qui adore son fils et cette nouvelle vie ensemble. Et le fait que mon fils ait une vieille âme et que nous ayons parcouru des centaines voire des milliers de vies ensemble, est ce qui m'apporte